Vous êtes nouveau sur le site, vous ne connaissez pas grand-chose à l'affichage dynamique ? Commencez par cet article : Comprendre l’affichage dynamique en 5 minutes.


 

Vite-lu-Bien-lu-BTLa prochaine fois que vous êtes au volant et que vous passez devant un grand panneau publicitaire, ceux qu’on appelle les 4 par 3 (parce qu’ils font 4 m de large sur 3 m de haut), essayez de voir si vous avez vraiment le temps de comprendre le message que l’affiche est censée délivrer.

La plupart du temps, on a le temps de voir un logo, une photo, un ou deux mots, et c’est fini, le panneau est derrière, dans le rétroviseur.

Ce qui est valable pour de l’affiche papier sur un 4 par 3 l’est aussi pour un message affiché juste quelques secondes sur un écran. Alors faites court et puissant. Favorisez la lecture. Vite lu, bien lu.

Etre lu c’est d’abord être vu

Comme vous avez un écran d’affichage dynamique, votre objectif est celui-ci : le contenu affiché sur votre système d’affichage numérique doit être lu.

Bien sûr, pour qu’un message soit lu, il faut qu’il soit vu. Vous devez bien placer votre écran : découvrez sur ce blog les articles de la catégorie Bien positionner son écran.

Ensuite, il faut des messages simples et clairs.

Créez des messages simples et clairs

Pour créer des informations bien visibles sur un écran d’affichage digital, faites attention à ces éléments qui sont fondamentaux :

  • Le contraste
  • La police d’écriture
  • Le nombre de mots
  • Les alignements

Le contraste

Vous serez d’accord qu’écrire en blanc sur blanc ne mène pas grand-chose, sauf à vouloir exposer un monochrome à New-York en espérant faire fortune.

Il y a ainsi des paires de couleurs pour le texte et le fond qui sont faibles, fades, au point qu’on a du mal à lire.

Mais il y a des paires qui sont fortes, le texte sort du fond, il devient très lisible.

Alors, la première chose est de trouver un bon contraste. Si vous ne connaissez pas le sujet, découvrez ici les paires de couleurs à succès et celles que vous devez éviter à tout prix.

contraste-clearchannel

 

La police d’écriture

Les trois règles de police d’écriture ci-dessous sont proposées par Wirespring suite à des études sur des centaines de visuels (Absolutely everything you need to know to make great digital signage content, 2000-2012).

En fait, on retrouve ici des règles fondamentales de lisibilité qui n’ont pas été inventées juste pour l’affichage digital, ce sont des règles qui existent déjà en communication sur papier mais qui ont été encore renforcées pour l’affichage sur écran.

Il n’est pas toujours facile de rester 100 % fidèle à ces règles, pour des raisons de place ou  d’esthétisme. Sachez juste qu’à chaque fois que vous vous permettez un petit écart, vous augmentez le temps nécessaire pour lire votre message.

Voici ces trois règles d’or :

  1. Utilisez des polices sans-serif c’est-à-dire sans empattement. Quelques exemples dans les plus courantes : Arial, Helvetica, Verdana.
  2. N’écrivez pas en lettres majuscules. Bien que ce soit parfois la mode, les textes tout en majuscules sont plus longs à lire.
  3. Vérifiez que la taille de caractères est assez grande. Vous trouverez un calculateur dans notre guide La bonne distance pour votre écran d’affichage dynamique.

Quelle police pour quelle ambiance ?

Pour donner une ambiance, vous pouvez choisir vos polices en fonction de leur connotation. Voici ce qu’en dit Pixel Inspiration dans un rapport de l’association Popai :

  • Police fine : spiritualité, simplicité, honneur
  • Police épaisse : matérialisme, confiance en soi, force de caractère, dominant
  • Police à espacement fixe : fiabilité, endurance/dureté
  • Police ronde : sensuelle, enjouée, effervescence
  • Police comprimée : privilège, exclusivité, intense
  • Police larges/grandes : amitié, amusant, fun, amical
Infrographie - Découvrez la signification des polices d'écriture

Infrographie – Découvrez la signification des polices d’écriture

Le nombre de mots

C’est un sacré exercice que de réduire au minimum le nombre de mots d’un message. Mais sur écrans dynamiques c’est indispensable. Tout mot en trop amène un risque de mauvaise lecture, de mauvaise interprétation.

Imaginez que je doive afficher sur écran un message qui vous indique le nombre maximal de mots à ne pas dépasser.

La première phrase qui me vient à l’esprit, c’est : Dans l’idéal, ne dépassez pas cinq-six mots.

Là, je suis déjà à huit mots.

En réfléchissant un peu, j’enlève Dans l’idéal puisque l’objectif n’est pas d’essayer mais de faire. Ce qui me donne : Ne dépassez pas cinq-six mots. Je décide de gagner encore un mot en supprimant cette notion un peu floue de cinq-six. Résultat : Ne dépassez pas six mots.

L’étude de Wirespring indique que la taille idéal pour un message sur écran est de 22 caractères ou moins (Ideal Length of a Digital Signage Message: 22 Characters or Less). Ne dépassez pas six mots fait 24 caractères. Pour descendre à 22 caractères, je dois passer sous une forme plus directive : Pas plus de six mots !

Plaque de rue

C’est draconien, un peu extrême, mais il faut savoir ce que l’on veut. Juste afficher des choses qui s’agitent dans un coin ou vraiment passer un message qui sera lu.

Après, cela dépend évidemment du temps que dure l’affichage et du temps que la personne passe devant l’écran. En respectant les règles que l’on vient de voir, vous avez de bonnes chances que le message sera lu par quelqu’un qui passe sans s’arrêter.

Les alignements

Aligner les éléments d’un message, c’est la base du travail pour accélérer la lecture. L’œil perd moins de temps à chercher les choses. Sinon, il passe son temps à chercher le début de la ligne suivante.

En communication imprimée, le meilleur alignement pour la lisibilité des textes longs est à gauche.

alignement à gauche

On réserve le centrage aux titres car la lecture n’est pas aussi rapide.

alignement centré

Et l’alignement à droite doit être évité car cela ralentit encore plus la lecture. L’œil doit en effet chercher plus longtemps le début de chaque ligne suivante puisque ce début n’est pas aligné avec le début de la ligne précédente.

alignement à droite

 

Pour un système d’affichage numérique sur écran, étant donné que votre message est très court, le ralentissement dû au centrage ou à l’alignement à droite ne constitue pas un réel problème.

Le principal est que les éléments soient alignés. Toute infraction, c’est-à-dire tout élément non aligné, ralentit la lecture.

En conclusion

Je vous rappelle les quatre points à respecter si vous voulez favoriser la lecture des messages sur votre système d’affichage dynamique. Cela devient vital dans le cas extrême où les gens ne font que passer devant :

  • Choisissez un contraste puissant entre la couleur du texte et la couleur du fond
  • Pas d’empattement pour la police d’écriture, utilisez juste des polices sans-serif
  • Limitez la longueur du texte : pas plus de six mots !
  • Alignez tout

  – Article lu 204 fois

(Visited 47 times, 16 visits today)
La Rédaction du Blog Affichage Dynamique

Ecrit par La Rédaction du Blog Affichage Dynamique

Rejoignez-nous également sur Twitter, Facebook, Google + !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *