Rentabiliser ses écrans d’affichage dynamique dans son point de vente

Vous êtes nouveau sur le site, vous ne connaissez pas grand-chose à l'affichage dynamique ? Commencez par cet article : Comprendre l’affichage dynamique en 5 minutes.


rentabiliser-son-affichage-dynamique-v02Vous souvenez-vous des 7 erreurs les plus courantes à l’heure de se lancer dans un projet d’affichage dynamique ? Au moment de vouloir installer plusieurs écrans dans un ou des magasins ?

Et bien l’une des erreurs les plus importantes est de chercher à rentabiliser son réseau d’écrans en vendant de la publicité : après étude de 631 projets en 2008, Bill Gerba affirme que 96 % d’entre eux ont échoué à rentabiliser leur réseau.

Dans cet article, vous allez découvrir pourquoi peu de gens atteignent une rentabilité? Vous verrez aussi comment réussir à monétiser votre temps d’écran.

Deux types de réseaux qui génèrent des revenus sur un point de vente

Option 1 : Acquérir son propre système de PLV dynamique

Rentabiliser son propre réseau d'écrans dynamiques, c'est du boulot !

Rentabiliser son propre réseau d’écrans dynamiques, c’est du boulot !

En achetant à un prestataire des écrans d’affichage dynamique pour votre magasin, vous gardez un grand contrôle : vous décidez du nombre d’écrans, les endroits où vous les situer, etc. Mais surtout, vous avez le contrôle de A à Z sur le contenu diffusé par ces écrans : images, vidéos, promotions, informations, jeux concours, etc.

Si vous voulez rentabiliser ce système, vous devrez attribuer un certain temps d’écran à de potentiels annonceurs que vous devrez démarcher vous-même.

Et c’est précisément une des raisons de l’échec de rentabilité dans 96 % des cas : démarcher des annonceurs est un métier et ce n’est pas le vôtre !

Etant donné les prix de l’affichage dynamique aujourd’hui, entre le temps passé à démarcher les annonceurs et les prix que vous obtiendrez, cela n’en vaudra probablement pas la chandelle. Bref, ce ne sera pas rentable.

Rentabiliser non, monétiser oui !

Et si on parlait plutôt de monétiser ? Oubliez l’idée de convertir vos écrans en poule aux œufs d’or, ça n’arrivera pas ! Mais cela ne veut pas dire que ces écrans ne peuvent pas vous apporter de l’argent.

Tout est une question de priorité. Installer un réseau d’écrans d’affichage dynamique doit avoir un ou plusieurs objectifs précis. Par exemple: donner une image plus moderne à votre magasin, améliorer l’expérience client avec des informations plus pertinentes ou mises à jour en temps réel, etc. Pour en savoir plus, lisez l’article sur les 4 étapes indispensables à respecter pour réussir un projet d’affichage dynamique.

Votre stratégie doit se baser sur ces objectifs. Ensuite, voyez s’il reste de la place sur vos écrans ou si la présence d’annonceurs est cohérente avec votre stratégie. Alors il sera peut-être intéressant de passer de la publicité (ce sera d’autant moins de contenu à créer pour vos écrans !).

Mais attention à ne pas abuser des publicités (en théorie, pas plus d’un tiers du temps total) si vous souhaitez que vos écrans remplissent les objectifs que vous vous êtes fixés.

Option 2 : les écrans DOOH d’une régie publicitaire

Travailler avec un maillage d'entreprise spécialisé dans le DOOH

Travailler avec un maillage d’entreprise spécialisée dans le DOOH

Ici, le principe est complètement différent. Au lieu de posséder le système et les écrans, c’est une autre entreprise qui va être propriétaire de ces écrans. En général, ce prestataire s’occupe de tout : il fournit les écrans, les installe et en gère le contenu.

Cette entreprise fonctionne un peu comme une régie publicitaire : elle possède un réseau plus ou moins grand d’écrans en France et/ou à l’étranger et cherche à vendre ce temps d’écran à des annonceurs potentiels. Elle reverse ensuite à vos points de vente un pourcentage en fonction de l’accord que vous avez passé avec eux.

Aujourd’hui, dans le monde de l’affichage dynamique et du digital signage, les acteurs DOOH de ce type ne sont pas très nombreux, et encore moins français. Il existent quelques gros réseaux (qui gèrent plusieurs milliers d’écrans répartis dans des boulangeries, bar-tabac presse, etc.). Vous trouverez aussi beaucoup de petits réseaux qui possèdent chacun quelques dizaines d’écrans.

En général, ces petits acteurs développent leur réseau dans leur propre ville ou région. Ils cherchent à favoriser la visibilité entre les commerces des quartiers : en caricaturant, on peut presque le comparer à une plateforme d’échange d’annonces où le boulanger va avoir sa publicité chez le boucher et vice versa.

Voici les questions importantes à vous poser lorsque vous parlez avec un prestataire DOOH :

  • Quelle est la taille de son réseau ?
  • Le taux de remplissage d’annonceurs n’est jamais de 100 % : qu’est-ce qui est diffusé lorsqu’une tranche d’emplacement publicitaire de l’écran n’est pas vendue ?
  • Quel pourcentage touchez-vous ? Sous quelles conditions ?
  • Quelles sont les techniques utilisées pour mesurer votre audience (cela aura une influence sur la négociation du pourcentage que vous toucherez) ?
  • Quels sont les critères utilisés pour choisir de diffuser telle ou telle publicité sur votre réseau (la publicité pour un restaurant végétarien dans une boucherie n’aurait sans doute aucun sens) ?

Des avantages et des inconvénients pour les deux systèmes

Chaque option possède ses avantages et ses inconvénients.

La première possibilité est de rester maître de votre système, de votre réseau d’écrans. Cela permet de choisir ce que vous allez y diffuser : vous obtenez une stratégie cohérente de communication. Mais cela veut aussi dire que vous démarchez vous-même des annonceurs, ce qui est compliqué et prend beaucoup de temps. Et puis, plus vous aurez de publicités sur vos écrans dynamiques et plus vos autres objectifs en souffriront (augmenter vos propres ventes, améliorer l’expérience client, etc.).

La deuxième option permet de vous fournir un revenu supplémentaire instantanément et sans avoir rien à faire, à part signer le contrat. Mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Les publicités que vous propose votre prestataire ont-elles un intérêt pour votre clientèle ? Les clients ne vont-ils pas considérer ces nouvelles publicités comme intrusives et dégrader leur expérience dans votre magasin ?

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Tout est une question d’équilibre et de situation. Si vous souhaitez des conseils, n’hésitez pas à m’écrire, des dizaines l’ont déjà fait !

Et ne manquez pas le prochain article, la semaine prochaine, qui vous détaillera les étapes à suivre pour monétiser votre propre réseau de PLV dynamique.

  – Article lu 234 fois

La Rédaction du Blog Affichage Dynamique

Ecrit par La Rédaction du Blog Affichage Dynamique

Rejoignez-nous également sur Twitter, Facebook, Google + !

2 commentaires
  1. Bonjour et merci par cette analyse de nous édifier sur un aspect fort important de l’affichage dynamique.
    A votre avis, quel serait la nature ou le type de contenu à diffuser hors publicité dans un super marche , cest a dire les 2/3 de temps.
    Cordialement

    • Bonjour,

      Je dirais que cela dépend de deux choses : votre imagination et votre budget !

      Se mettre à la place des clients est important et je dirais que, par exemple, aujourd’hui les gens aiment connaître la provenance des produits ainsi que leur procédé de fabrication ou leur qualité.

      Des photos ou des mini-films qui montrent comment sont fabriqués, emballés ou transportés vos produits sont je pense une bonne idée. Ou qui montrent comment travaillent votre poissonnier et votre boucher dans leur labo. En montrant votre arrière-boutique vous informez et apprenez des choses à vos clients et, surtout, vous vous mettez à “nu” devant eux. Ils ne pourront que le respecter et vous faire encore plus confiance.

      Les jeux sont également un bon moyen de divertir vos clients et d’améliorer leur expérience dans leur magasin. Encore une fois, cela est limité par votre imagination. Les multinationales ont réalisé de superbes campagnes interactives. Consultez la catégorie Insolite ou Vidéo et vous aurez de nombreux exemples.

      Une idée qui me vient en vous répondant pour un petit budget, serait par exemple d’utiliser vos écrans d’affichage dynamique pour annoncer le jeu suivant : “utilisez vos yeux pour trouver le mot de passe qui se trouve caché en hauteur quelque part dans le magasin, et obtenez 20 % de réduction sur…”. Vous remarquerez que cette astuce permet de combiner divertissement et publicité.

      J’espère avoir répondu en partie à votre question. J’essaierai d’écrire prochainement un article plus complet sur le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *