encart pub blog

Un projet d’affichage dynamique, ce n’est pas facile !

Vous êtes nouveau sur le site, vous ne connaissez pas grand-chose à l'affichage dynamique ? Commencez par cet article : Comprendre l’affichage dynamique en 5 minutes.

erreurs et projet d'affichage dynamique

Les erreurs à ne pas commettre dans un projet d’affichage dynamique

 

Un projet d’affichage dynamique est une entreprise complexe. Cet article tente d’expliquer à quoi est due cette complexité et présente les erreurs les plus courantes qui sont commises par les entreprises qui se lancent dans l’installation de projets d’affichages dynamiques.

La palme de l’erreur

Voici l’erreur la plus courante commise dans le secteur de l’affichage numérique d’après le vice-président de l’entreprise Black Box :

« Penser que l’affichage numérique, c’est facile », Brian Kutchma, Vice-Président de l’entreprise Black Box [1]

Si cette citation est un brin provocatrice, elle n’en reste pas moins vraie. Implanter un projet d’affichage dynamique, c’est compliqué. Il est nécessaire de s’appuyer sur les expériences passées qui sont de véritables mines d’or. Les échecs passés permettent d’éviter les erreurs les plus courantes et aux conséquences souvent lourdes. Surtout lorsqu’il s’agit de projets d’envergure.

A quoi est due la complexité de l’affichage numérique ?

La complexité de l’affichage numérique provient de deux choses :

  • Un nouveau support de communication qui fait encore ses propres expériences
  • L’implication d’un très grand nombre d’acteurs à différents niveaux et à différents moments

Un projet d’affichage dynamique est un écosystème

Image1

La coordination est d’autant plus complexe que chaque élément de l’écosystème n’intervient pas au même moment. Un projet d’affichage dynamique ne sera pas un long fleuve tranquille.

Les 7 erreurs les plus courantes

  1. Ne pas établir un système basé sur un véritable ROI ou ROO
  2. Ne pas prévoir les méthodes pour contrôler l’impact de votre affichage numérique
  3. Penser que vous pourrez rentabiliser votre système en vendant du temps d’écran à des publicitaires
  4. Ne pas étudier rigoureusement son audience cible et établir une stratégie de contenu en conséquence
  5. Ne pas anticiper les différents coûts de gestion du système
  6. Baser son modèle économique sans prendre en compte les pannes (maintenance, réparation, panne réseau, panne internet, etc)
  7. Voir trop vite, trop grand

Concernant l’erreur n°3, voici ce que déclare Bill Gerba :

Si vous n’avez pas d’expérience dans la vente de publicités et que vous voulez développer un réseau d’affichages numériques financés par la pub, vous allez échouer à 96% (d’après l’observation de 631 réseaux d’affichages numériques).[2] Bill Gerba, de Wirespring 

Ces erreurs sont très généralistes et interviennent en amont d’un projet d’affichage dynamique. Il est cependant important de les prendre en compte. Pour réussir concrètement son projet d’affichage dynamique, il va aussi falloir étudier et analyser chaque élément de l’écosystème. Lisez le prochain article qui traite des écueils à éviter pour chaque élément de cet écosystème.

 Sources

[1] Christopher Hall, InfoComm13: How to avoid ‘digital signage disasters’, 13 Juin 2013, DigitalSignageToday

[2] Bill Gerba, Why do so many digital signage projects fail?, 2008,  Wirespring

 

  – Article lu 444 fois

La Rédaction du Blog Affichage Dynamique

Ecrit par La Rédaction du Blog Affichage Dynamique

Rejoignez-nous également sur Twitter, Facebook, Google + !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *