Proof-Of-Concept : pourquoi le POC est important dans un projet d’affichage dynamique ?

Vous êtes nouveau sur le site, vous ne connaissez pas grand-chose à l'affichage dynamique ? Commencez par cet article : Comprendre l’affichage dynamique en 5 minutes.


Ceci est un article invité écrit par Marion Dumontet, responsable communication chez Crown Heights.

Lors d’un projet d’affichage dynamique, ne vous attendez pas à avoir des résultats immédiats. En effet, un tel projet se mesure sur le long terme.  En attendant, vous pouvez d’ores et déjà mettre en place une phase de test afin d’analyser quelques indicateurs de performance. Le but est d’avoir une première vision de la rentabilité de votre projet et de sa conformité avec le cahier des charges.

Encore peu déployées, les phases de POC sont aujourd’hui de plus en plus utilisées lors des projets d’affichage dynamique. Ce phénomène est d’autant plus vrai pour les marques ayant de nombreux points de vente à équiper.

L’émergence du POC dans les projets d’affichage dynamique

Qu’est-ce le POC ?

Le POC est la contraction de l’expression « Proof Of Concept », preuve du concept en français, qui a pour but d’analyser, sur une période définie et en situation réelle, la mise en place d’une solution d’affichage dynamique. L’objectif est de valider la conformité du projet avec les objectifs fixés, et plus globalement, avec le cahier des charges élaboré par la marque. Mais aussi de limiter les risques de perte financière liés à la mise en place d’un projet d’affichage dynamique.

Le POC peut s’avérer utile dans deux cas :

  • Soit vous avez déjà choisi votre prestataire et vous mettez en place cette phase de test dans quelques points de vente afin d’analyser la solution et apporter les ajustements nécessaires.
  • Soit vous hésitez entre deux prestataires et donc deux solutions d’affichage dynamique. Dans ce cas, le POC peut être l’occasion de tester ces deux solutions d’affichage en situation réelle afin de déterminer la meilleure et donc celle que vous choisirez.

Il s’agit d’une étape importante, voire cruciale, dans la mise en place d’un projet d’affichage dynamique.

Déterminer le périmètre du POC

Il est important de bien délimiter le périmètre à analyser. Plus il y a de facteurs, plus la phase de POC sera longue. Avant de lancer une phase de POC, il faut déterminer sa structure et les éléments que l’on souhaite étudier avec précision. Plus votre périmètre sera précis et délimité, plus votre analyse POC sera complète et permettra d’établir les premières conclusions pour ensuite prendre les décisions finales. A l’inverse, si votre analyse porte seulement sur un ou deux critère(s), votre phase de POC ne sera pas représentative de votre projet.

Ainsi, avant de lancer un POC, il est important d’élaborer cette phase de cadrage pour déterminer précisément les éléments à analyser et pour lesquels vous souhaitez obtenir des réponses claires, vous permettant d’avancer dans votre projet et le mettre en place avec succès.

Pourquoi le POC est-il important dans un projet d’affichage dynamique ?

Comprendre les étapes d’un projet d’affichage dynamique

Pour comprendre la phase de POC, il est important de comprendre et connaitre les étapes d’un projet d’affichage dynamique :

La définition de vos objectifs et de la cible

Déterminer les objectifs et identifier les cibles est primordial afin de choisir ensuite les supports adaptés, l’emplacement des écrans/tablettes, et élaborer le planning de diffusion avec les différents types de contenus et messages que vous souhaitez transmettre.

Le choix du prestataire et de la solution logicielle

Une solution d’affichage dynamique comprend une partie matérielle (écrans) mais aussi une partie logicielle qui permet de gérer l’ensemble du contenu diffusé à travers un player et une interface de gestion.

L’intégration des écrans

Le choix du matériel est tout aussi important que la solution logicielle. Il existe différents types d’écrans pouvant s’adapter à votre espace, vos besoins et votre problématique : écrans, murs d’écrans, tablettes, bornes interactives, bornes selfies ou encore des totems.

L’emplacement du matériel

Selon le type de support choisi et vos objectifs, les écrans peuvent être placés à différents endroits : en vitrine, en rayon, en caisse, en cabine, dans les espaces d’attente/détente, etc. Les écrans doivent être installés dans des lieux stratégiques du point de vente.

Le choix du contenu à diffuser

Grâce à l’affichage dynamique, tout type de format peut être diffusé : vidéo, photo, diaporama, pdf, etc. Le contenu peut aussi prendre différentes formes. Il peut être institutionnel, promotionnel, interactif, centré sur le produit ou sur les marques commercialisées, source d’engagement, dédié à la collecte de données, optionnel, etc.

La mobilisation des services internes

Un projet d’affichage dynamique se réfléchit et se conçoit en cohérence avec, à minima, la stratégie marketing et commerciale de votre structure. Ainsi, il implique l’intervention et la mobilisation de différents services de l’entreprise : DG, DSI, Direction marketing et communication, achats, responsables de points de vente, vendeurs.

L’intérêt de mettre en place une phase de POC

Un projet d’affichage dynamique est un investissement qui doit être rentable. Chaque étape est importante et ne doit pas être négligée. Ainsi, le POC va permettre de tirer les premières conclusions d’un projet et de prendre les bonnes décisions pour en assurer le succès.

Dans un premier temps, le POC va permettre au service marketing/communication d’analyser la plateforme de gestion, la programmation des animations, le respect de l’arborescence définie, et plus généralement, la bonne diffusion du contenu. La DSI, quant à elle, va pouvoir analyser l’intégration d’un système extérieur au système en place. Ainsi, les analyses porteront principalement sur la gestion de la bande passante, la qualité du player, la sécurité informatique, etc.

Dans un second temps, et selon la durée déterminée pour la phase de test, le POC peut permettre d’analyser son ROI (Return On Investment) et son ROO (Return On Objectives). La première est une analyse quantitative qui vous permet de mesurer l’efficacité de votre projet et de votre contenu, et d’estimer le retour sur investissement. La seconde est une analyse plutôt qualitative de votre projet. Ceci vous permettra de savoir si votre projet répond aux objectifs préalablement fixés.

Exemple KPI à analyser pour calculer votre ROO Exemple KPI à analyser pour calculer votre ROI
  • Amélioration de la notoriété
  • Amélioration de l’engagement de votre cible avec votre marque
  • Amélioration de votre visibilité
  • Amélioration de l’expérience client
  • Volumes des ventes
  • Augmentation du panier moyen
  • Taux de fréquentation
  • Données collectées
  • Taux de retour des articles

Une première analyse régulière sur ces indicateurs vous permettra d’évaluer si votre contenu est efficace, si les écrans répondent à vos objectifs, s’ils sont placés au bon endroit, si vos clients sont satisfaits de cette expérience, et enfin, voir si les aspects techniques répondent à vos critères.

Comment mettre en place une phase de POC ?

Une phase d’expérimentation en situation réelle

Pour être efficace, un POC doit refléter la réalité. Les points de vente qui seront testés doivent être stratégiquement choisis pour permettre de faire ressortir les éventuels problèmes ou points d’amélioration, et ainsi apporter des réponses à toutes les situations possibles.

Image of business partners listening to female employee at meeting

Le POC se réalise principalement sur des réseaux assez importants de points de vente. Ainsi, pour un parc d’une centaine d’écrans, nous vous recommandons de faire le test sur 15 à 20 écrans, géographiquement éloignés, afin d’avoir un retour exploitable et au plus proche de la réalité.

La phase de Proof of Concept dure en moyenne entre 3 et 6 mois. C’est le temps minimum pour analyser le projet, émettre les premières conclusions et effectuer les ajustements nécessaires.

Le proof of concept, une phase bénéfique pour l’entreprise

La phase de POC est essentielle. Elle incite à analyser son environnement et donc mieux le comprendre, et permet de connaître les différents profils de clientèle. C’est une phase qui oblige à repenser votre stratégie afin de s’adapter aux diverses évolutions conjoncturelles.

Dans un premier temps, la phase de proof of concept permet de tester une solution d’affichage dynamique en situation réelle et de mesurer sa faisabilité opérationnelle. Ceci vous permet d’avancer sereinement dans la mise en œuvre du projet, d’apporter les ajustements nécessaires afin d’en assurer le succès. Le but final étant de prendre les meilleures décisions, limiter les risques et garantir un développement en phase avec le cahier des charges préalablement établi.

Le proof of concept peut également être incontournable en cas de doute sur le prestataire et la solution d’affichage dynamique à déployer. Ainsi, elle permet d’analyser deux solutions pour choisir celle qui correspond le plus à vos attentes.

 

 

En conclusion… Ne négligez pas une phase de POC

Bien que le POC nécessite des ressources financières, il constitue une phase importante pour valider le projet et sa conformité avec votre cahier des charges et, in fine, pour limiter les risques financiers. Pour que votre POC soit efficace et que vous puissiez tirer des conclusions intéressantes et constructives, vous devez bien avoir en tête votre cahier des charges, les objectifs de la mise en place d’un projet d’affichage dynamique, les différents KPIs permettant de tester la performance du projet, et enfin, allouer un budget cohérent, permettant de tirer les conclusions nécessaires à la mise en place du projet (et à son succès) dans de bonnes conditions.

 

  – Article lu 279 fois

(Visited 187 times, 117 visits today)
Marion Dumontet

Ecrit par Marion Dumontet

En tant que Responsable Communication, Marion Dumontet met en œuvre la stratégie de communication externe de Crown Heights afin d’assurer la promotion de l'image de marque de l'entreprise, de ses services et de ses réalisations auprès de ses différents publics. Spécialisée dans le marketing sensoriel et expérientiel, Crown Heights accompagne les marques, réseaux d’enseigne et indépendants, dans la mise en place de leur projet d’affichage dynamique, du conseil au déploiement final. Editeur et intégrateur de ses propres solutions d’affichage dynamique, la société fournit des solutions personnalisées et clé en main, s’adaptant à tout type de besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *