1er-influenceur

Comprendre l’affichage dynamique en 5 minutes 

Comprendre-Affichage-Dynamique-en-5-mn-BT

Mise à jour le 15/11/2016 (Publié originellement le 19/02/2016)

Cet article résume les enjeux de ce nouveau moyen de communication incontournable qu’est l’affichage dynamique.

L’affichage dynamique, appelé également par de nombreux autres termes (digital média, affichage digital, affichage numérique ou encore Digital Signage), correspond au passage de l’affichage papier (publicité dans le métro, tableau d’affichage en liège à l’école ou au bureau, etc.) aux nouvelles technologies d’affichage digital et d’interaction (écrans, bornes interactives et vitrines tactiles).

Le but est le même : informer et promouvoir mais de manière plus personnalisée et efficace.

Infographie : Comprendre l’affichage dynamique

Infographie - comprendre l'affichage dynamique

Infographie – comprendre l’affichage dynamique

Passer à un affichage dynamique, pourquoi ?

L’affichage numérique est un nouveau support de communication et ses avantages sont nombreux, quel que soit votre secteur d’activité :

  1. Gain de temps
  2. Economies en papier et en encre
  3. Flexibilité et rapidité
  4. Modernité et nouveauté
  5. Nouvelles possibilités
  6. Pouvoir d’attraction
  7. Pouvoir de rétention
  8. Amélioration de l’attente
  9. Amélioration de l’expérience utilisateur

Ces avantages peuvent être divisés en deux catégories :

L’avantage par rapport aux autres médias

Les études ont entre autres montré que l’affichage digital, comme support de communication :

N’hésitez pas à aussi consulter cet article premium qui résume 18 études recensant l’avantage de l’affichage sur écran.

Un média qui complète votre mix-média

L’affichage digital permet de communiquer d’une manière nouvelle. Au niveau marketing, il complète votre stratégie de communication avec les autres médias (internet, radio, télé, etc.). Il possède l’avantage de pouvoir être partout en intégrant les possibilités offertes par les nouvelles technologies (personnalisation, adaptation, flexibilité, tracking, etc.).

Grâce aux technologies comme les balises GPS, la reconnaissance faciale, le tracking par QR code ou autre, vous pouvez analyser encore plus en profondeur votre public cible et adapter votre communication digitale en temps réel dans des lieux jusque-là inaccessibles aux autres médias digitaux. L’affichage digital permet alors une nouvelle expérience pour vos clients, plus pertinente, plus informative, plus divertissante qui conduit à une meilleure fidélisation, une augmentation des ventes ou tout simplement une diminution de la perception d’attente dans les queues ou salles d’attente.

Qu’entend-on par affichage dynamique ?

Un affichage dynamique c’est le passage de l’affichage papier traditionnel à l’affichage sur écran.

Votre manière de communiquer est alors différente puisque il ne s’agit plus d’images statiques mais d’images dynamiques : c’est un diaporama qui fait automatiquement défiler des images et des vidéos de votre choix en boucle.

Si dans votre secteur vous êtes amené à communiquer vers d’autres personnes, alors un affichage dynamique peut être avantageux.

Il peut s’agir de communiquer avec les employés de votre entreprise, les élèves de votre lycée, les patients de votre hôpital, les clients de votre boulangerie ou encore les passants et les automobilistes.

Dans chaque cas il s’agit de Digital Signage, c’est-à-dire littéralement d’affichage numérique. D’ailleurs, la question sémantique n’est pas toujours résolu car les adaptations du mot anglais sont multiples : affichage digital, affichage sur écran, écran dynamique, écran publicitaire, plv dynamique, écran digital, écran de diffusion, affichage interactif, digital media…

En réalité les écrans d’affichage dynamique ne sont pas chose nouvelle. Prenez un écran digital d’une gare SNCF qui annonce les trains sur chaque quai. Ces écrans sont déjà de l’affichage dynamique.

Alors, pourquoi tout le monde en parle aujourd’hui si cela existe depuis longtemps ? Car ce type de communication se démocratise. L’affichage numérique est chaque jour moins cher, plus sophistiqué et plus simple à installer.

Alors un affichage digital, comment ça marche ?

Il y a généralement trois éléments dans un système d’affichage digital :

  1. L’ordinateur, où vous allez créer vos images, vos affiches, informations, vos promotions… N’importe quel ordinateur, PC ou ordinateur portable fait l’affaire. Il suffit simplement qu’il soit relié à internet ou au réseau.
  2. L’écran d’affichage dynamique (display en anglais)  qui diffuse ces images et ces promotions dans votre boutique. Cet écran, est en fait un moniteur d’ordinateur, c’est à dire un écran LCD (les écrans LED sont utilisés surtout pour les affichages en extérieur).
  3. Le boîtier (aussi appelé player, mediaplayer ou mini-pc) qui fait le lien entre votre ordinateur et votre écran digital.

Le boîtier, c’est un peu comme un lecteur DVD branché sur un écran. Il va diffuser toutes les affiches (qui sont en fait des images ou des vidéos) que vous lui envoyez depuis votre ordinateur à travers un réseau câblé ou à travers le wifi.

Voici un petit schéma :

Infographie -comment ça marche

Est-ce que c’est simple à mettre en place ?

En 2013, le vice-président de l’entreprise de Digital Signage Black Box déclarait que l’erreur numéro 1 était de penser que l’affichage dynamique est facile. Et je dois lui donner raison car il y a en effet de nombreux paramètres à prendre en compte mais qui sont souvent négligés.

Mettre en place un projet d’affichage numérique, quelle que soit l’échelle, demande de la planification et de déterminer en amont les objectifs que vous souhaitez obtenir en implantant ce nouveau moyen de communication.

Rien qu’au niveau du positionnement de l’écran, cela peut être un casse-tête.

Saviez-vous par exemple qu’il ne faut jamais placer un écran d’affichage dynamique à l’entrée d’un magasin ? Qu’il peut être intéressant de placer vos écrans d’affichage derrières vos employés ? Ou encore que le champ de vision de vos clients fait qu’il y a une hauteur d’écran et une distance à ne surtout pas dépasser ?

Et ceci n’est qu’une petite partie du problème. Car pour bénéficier des avantages et des possibilités extraordinaires qu’offrent l’affichage digital, une planification rigoureuse est primordiale. Pourtant, c’est la cause de la plupart des échecs : lisez cet article sur les 7 erreurs les plus courantes à ne pas commettre.

La question du logiciel

Un des éléments fondamental dans tout système d’affichage dynamique c’est le logiciel (ou software).

C’est lui qui permet la gestion de contenu centralisée de vos écrans.

C’est votre prestataire d’affichage dynamique qui mettra à votre disposition un logiciel pour mettre à jour vos images, vidéos ou animations flash.

Dans la plupart des cas, il n’y aura même pas d’installation requise, vous vous connectez simplement à une page web (le logiciel est en ligne, on parle de logiciel en mode Saas (Software As Service)). Dans d’autres cas, le prestataire installera le logiciel sur un un serveur qui se trouve dans vos locaux. Pour en savoir plus sur ces deux types, lisez cet article.

Les solutions logicielles ont fait beaucoup de progrès ces derniers temps. Vous trouverez sur le marché des logiciels à l’interface vraiment intuitive et avec un support technique très réactif.

Ceci étant dit, il reste primordial de toujours tester le solution logicielle avant de vous engager. Le degré de simplicité ou de complexité peut avoir un impact très important sur la gestion de vos écrans.

Combien ça coûte ?

  1. Combien d’écran dynamique souhaitez-vous gérer ? 1 ? 10 ? 100 ?
  2. Votre parc d’écran d’affichage s’agrandira-t-il ?
  3. Le logiciel doit-il être accessible à des personnes avec peu de connaissances en informatique ?
  4. Souhaitez-vous diffuser des contenus spéciaux comme la météo en temps réel, le trafic, des flux rss etc. ?
  5. Souhaitez-vous diffuser des données provenant de sources internes comme des Powerpoint, des fichiers Excel ou PDF ?
  6. Avez-vous besoin d’avoir une fonction playlist afin de morceler votre communication selon l’heure, le jour, la semaine ?

Toutes ces questions vont avoir une influence sur le choix de votre prestataire et donc sur le coût.

Où s’équiper ?

Il existe des dizaines et des dizaines de prestataires d’affichage numérique en France, et des centaines dans le monde. Le marché est encore jeune, il y a donc de nombreuses entreprises qui se lancent sur ce marché mais qui disparaîtront probablement dans quelques années. Il faut donc faire attention avec qui vous vous engagez afin de ne pas vous retrouver avec un produit qui ne sera plus mis à jour dans quelques années.

Le mieux serait qu’il existe un comparateur qui vous oriente vers la solution d’affichage dynamique la plus pertinente en fonction de votre budget, de vos objectifs et de vos contraintes. Car si certaines entreprises sont spécialisées dans des solutions clé en main, d’autres le sont plutôt dans la partie hardware (écrans, supports), d’autres dans le domaine du tactile (bornes interactives, totems, etc.) et d’autres dans la partie logicielle.

Dans le formulaire ci-dessous, vous trouverez toutes les questions à vous poser avant de contacter un prestataire. Il vous sera beaucoup plus facile de comprendre la solution et le devis que ce dernier vous proposera.

Ensuite, en fonction de votre budget, il faudra peut-être soit revoir ce budget à la hausse, soit revoir vos besoins, soit faire des concessions, voire abandonner le projet :

 

Une idée approximative du prix :

En 2011, une étude américaine a analysé les coûts de plusieurs dizaines de projets d’affichages dynamiques. En prenant en compte des éléments tels que l’installation, la formation, le matériel, le logiciel, le temps de gestion du système, Wirespring arrive à une moyenne de 3000 €/écran d’affichage dynamique sur 3 ans. Soit 80 €/mois/écran dynamique (plus de détails ici). A noter que ces coûts ne comprennent pas la préparation et réalisation du contenu, c’est à dire la partie immergée de l’iceberg.

En 2014, j’ai réalisé 4 devis avec différentes entreprises en France. Comme vous pouvez le constater, les coûts de chaque élément (écran dynamique, logiciel, maintenance, etc) sont très différents mais le coût global reste le même : entre 2000 et 4000 € pour un écran d’affichage dynamique pour 3 ans.

Fabriquez-vous un affichage dynamique gratuit !

Si vos besoins sont extrêmement simples et que vous êtes un peu débrouillard, il se peut que cette solution vous convienne. Pour cela vous aurez besoin d’un écran pc, d’un boîtier (le mini-pc le moins cher au monde) et d’une solution d’affichage dynamique gratuite : Lisez l’article Affichage Dynamique Gratuit ou cliquez ici pour arriver directement à l’astuce.

Des possibilités infinies pour toutes les catégories de secteurs

L’affichage numérique vous ouvre un monde de possibilités limité seulement par votre imagination : contrairement aux autres médias, c’est VOUS qui le contrôlez. Que ce soit dans votre supermarché, dans votre salle d’attente ou dans votre salon de coiffure, vous pouvez adapter vos messages de manière immédiate et instantanée.

De nombreux secteurs

Le secteur le plus dynamique dans le digital média est le secteur du retail. Le retail comprend tous les points de ventes comme les magasins, les boutiques, les supermarchés, les pharmacies, les centres commerciaux etc.

En deuxième position arrive le secteur corporate : depuis quelques années on assiste à une grosse demande de la part de ces entreprises qui souhaitent améliorer leur communication interne (les écrans sont placés dans les couloirs, dans les cafétérias, les salles d’attentes mais aussi en salle de réunion). Si vous voulez en savoir plus sur la répartition du marché de l’affichage dynamique par secteur, lisez cet article.

Voyons maintenant quelques exemples concrets de l’avantage de l’affichage digital.

Corriger une erreur facilement

Imaginez la tête du directeur qui se balade dans les rayons et tombe sur cette affiche :

faute-superu

Passer à l’affichage sur écran vous permet de remédier simplement et rapidement à ce type d’erreur qui peut ternir votre image. Et les enjeux peuvent être de taille, regardez cette affiche de Pepsi placardée dans toute la ville en 2013 :

Aape pepsi

Pepsi a gagné la compétition du pire choix de police en 2013 pour sa campagne d’affichage. Source : Vancouversun

Alors que le nom de la boisson est AAPE, on lit RAPE (viol en anglais). Je vous laisse imaginer l’impact d’une telle erreur.

Intégrer une nouvelle de dernière minute

Etre réactif permet également de s’adapter aux dernières nouvelles. Imaginez que votre produit ait gagné un concours, vous pouvez immédiatement diffuser cette information sur vos écrans d’affichages dynamiques.

S’adapter à l’heure de la journée, au temps qu’il fait

L’entreprise Scala a découvert un lien direct entre la consommation de sodas et l’ensoleillement : du moment qu’il y a du soleil, les ventes de boissons gazeuses augmentent, même s’il fait froid. De la même façon, une journée où il fait chaud mais avec un ciel gris fera diminuer les ventes de sodas. Il ne vous reste plus qu’à rajouter une publicité sur les sodas lorsque le soleil pointe le bout de son nez !

Libérez votre imagination

Vous l’avez compris, si vous avez la fibre de la communication, vous pouvez faire à peu près tout ce que bon vous semble avec un écran digital et en quelques minutes.

Comme les coûts en impression et les délais de fabrication ont été supprimés, vous devenez très réactif et vous pouvez changer très souvent vos affiches.

N’importe quelle opération ou projet de communication devient possible sans risquer pour autant beaucoup.

Vous pouvez lancer des jeux concours, des tirages au sort facilement. Vous pouvez demander l’avis par SMS à vos clients sur différents sujets. Vous pouvez aussi diffuser les actualités, la météo, les réseaux sociaux, un plan de votre établissement, etc.

Et l’affichage dynamique ne se restreint pas aux écrans. Le secteur se développe de plus en plus et on voit de nouveaux objets arriver : totems, bornes interactives, écrans tactiles, vitrines interactives, murs d’images, murs vidéos, etc.

Toutes ces technologies font partie du Digital Signage et permettent de communiquer autrement.

L’affichage dynamique et le Digital Signage, plus que de simples écrans

Si les écrans dynamiques sont ceux qui sont arrivés en premiers, les fabricants ont peu à peu trouvé des solutions toujours plus innovantes pour digitaliser votre communication. Totems, vitrines tactiles, bornes tactiles, tables de restaurants tactiles, voici quelques-uns des ces nouveaux objets connectés.

Les totems

Les totems sont des écrans qui on la forme d’un… totem. Même si leur taille varie, ils sont souvent utilisés pour diffuser des informations qui nécessitent une assez grande surface et qui doit être à hauteur d’homme.

totem multimediali gruppoitec.com

Totem d’affichage digital. Source : Mazzu

Ces totems peuvent être de simples écrans en mode portrait ou alors de véritables écrans tactiles qui cherchent à provoquer l’interaction avec le consommateur. On peut alors appeler ces totems aussi des bornes interactives.

Les bornes interactives

borne-interactive-tactile

Borne tactile interactive

Ces bornes interactives permettent en général au consommateur de bénéficier d’un produit, d’une information ou d’un service uniquement à travers la machine (consulter un catalogue produit, acheter des billets, se repérer dans un centre commercial, etc.).

Les vitrines interactives

Dans le domaine du tactile et de l’interactif il y a également les vitrines tactiles interactives qui permettent d’offrir une expérience client différente.

Une vitrine interactive dans une agence immobilière

Une vitrine interactive dans une agence immobilière. Source : Screen Solution Int.

Les murs d’images

Les murs d’images (ou murs vidéos) sont également un autre type de technologie du Digital Signage.

Mur d'images à Singapour

Mur d’images à Singapour. Source : Shaunleeyh, wikipedia

Même si chaque jour les écrans géants sont de moins en moins chers, les murs d’images restent une option relativement bon marché pour obtenir une image plus grande. Il s’agit d’assembler plusieurs écrans ensemble et d’envoyer seulement une partie de l’image à chaque écran afin d’avoir un écran géant.

Et là encore, l’imagination permet d’obtenir des résultats époustouflants :

Un mur vidéo impressionnant.

Un mur vidéo impressionnant. Source : Wikipédia.

Autres objets connectés

Il existe aussi des tables tactiles, des frigos avec des vitres semi transparentes et même des miroirs qui sont aussi gérées de manière centralisée et à distance. Ces objets font donc aussi parti du Digital Signage (c’est à dire un logiciel qui pilote un mini ordinateur qui est connecté à ces objets, ou qui en fait partie).

Points de vente, expérience client et DOOH

Si l’affichage dynamique est présent aujourd’hui principalement dans les points de ventes c’est parce que le digital média est un excellent outil de communication qui permet d’afficher et modifier facilement des publicités personnalisées en temps réel.

Mais l’enjeu ne se situe pas seulement au niveau de la vente de produits.

Avec de l’imagination ou des gros moyens, le Digital Signage est aussi un très bon moyen d’améliorer l’expérience client afin de se différencier de ses concurrents, de créer le buzz, ou de redonner l’envie aux clients de venir en magasin plutôt que sur internet (même si la majorité des gens continuent d’aller en magasin pour faire leur shopping).

De nombreux exemples existent où de grandes marques décident de mettre en place des campagnes choc qui créent le buzz autant dans le magasin que sur les réseaux sociaux. Découvrez des idées, des campagnes et des vidéos réellement impressionnantes dans ces deux articles :

  1. L’affichage dynamique en vidéo : idées et technologies impressionnantes
  2. Digital Média : des possibilités incroyables (9 vidéos)

Et c’est parce que ces écrans et ces bornes tactiles permettent de communiquer et interagir différemment que le monde des entreprises commence à les adopter dans leurs bureaux et que d’autres secteurs comme l’hotellerie, la restauration, les transports en commun, s’équiperont peu à peu de ces écrans, bornes et totems qui facilitent l’interaction avec le passant.

Enfin, cet article ne serait pas complet s’il n’évoquait pas le DOOH (Digital-Out-Of-Home). Le Digital Signage peut être utilisé à deux fins : promouvoir ses propres produits, services et informations ou promouvoir les produits et les services des autres. Le DOOH correspond au deuxième.

Le DOOH correspond à tous les réseaux d’écrans, généralement détenus par des régies publicitaires ou des aggrégateurs, qui sont présents sur les bords de routes, dans la rue (mais aussi dans les magasins) et qui diffusent des publicités d’entreprises (en général locales). Pour attirer des annonceurs, les régies publicitaires sont en général à la recherche de lieux ou points de ventes très fréquentés ou avec une audience très spécialisée.

Conclusion

Le monde de l’affichage dynamique est du Digital Signage est quelque chose de très vaste. Il est composé d’un ensemble d’écrans et d’appareils connectés dont le but est de diffuser plus facilement, plus rapidement et de manière plus personnalisée une information, un service, ou un produit.

Une chose est certaine : à long terme, ces nouveaux objets connectés seront moins cher et plus flexible que le papier, tout en permettant une interaction beaucoup plus grande avec le public et les consommateurs.

Et c’est probablement la raison pour laquelle tous les indicateurs du marché de l’affichage dynamique, malgré quelques confusions, sont au vert depuis plusieurs années.

Si vous souhaitez apporter des précisions à l’article ou votre retour d’expérience, n’hésitez pas à commenter !

 

 

4 commentaires
    • Bonjour Khadija,

      Pouvez-vous préciser ce que vous entendez par “site d’informations” et l’objectif que vous voudriez atteindre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *